7ème Régiment d'Artillerie à Pied de la Ligne 
Un régiment en perpétuelle évolution !  
Le 7ème Régiment d'Artillerie à Pied de la Ligne vu le jour le 7 septembre 2012 dans la région de Dottignies en Belgique sous forme d'une association sans but lucratif (ASBL). 

Son but premier était de faire revivre et d'entretenir par ses activités de reconstitution historique napoléonienne, l'esprit et les valeurs humaines des artilleurs sous l'Empire à travers l'Europe. 

Très vite le régiment perce dans le domaine de la reconstitution historique sur le territoire belge grâce à son canon modèle Gribeauval de 4 livres qu'il tracte partout où il va. 



Le premier mars 2014, l'équipe s'agrandit. Fort de ses 4 nouvelles recrues fraîchement enrôlées, le régiment s'entraîne sans relâche pour son prochain objectif: le bicentenaire de la bataille de Waterloo qui aura lieu en 2015. 

Dès le mois suivant, les tenues sont de plus en plus travaillées et soignées mais les entraînements sont aussi de plus en plus réguliers. Le maniement des armes s'ajoute au drill du canon pour que nos prestations soient irréprochables le jour-j. 

Mai 2014 marque le baptême  du feu pour une partie de nos nouveaux membres. Sur les lieux de la bataille de Hoogstraten nos valereux soldats mettent en pratique les gestes qu'ils ont inlassablement répétés à l'entrainement. 

Bivouacs après bivouacs, marches après marches, l'équipe se rôde au maniement de la pièce, des armes et du drill pour se faire un nom en Belgique et en France. 


Le 13 septembre 2014 marqua un tourant dans la vie du régiment ! En effet, c'est la première fois que la pièce fut tirée par des chevaux. Grâce à la participation du train d'artillerie de Feuquières, le régiment a pu travailler les techniques de déplacement de la pièce attelée mais aussi à la prolonge. 

A peine cet exploit réalisé, le 7ème d'artillerie était déjà en route pour un nouveau pays. Les Pays-bas nous ont accueillis pour la première fois dans le cadre de la reconstitution de la bataille d'Almelo. un cuisant échec pour notre régiment qui fut anéanti en pleine escarmouche. Paix en leurs âmes...

Le bicentenaire approchant à grands pas, le canon s'est vu offrir une nouvelle beauté. De toutes nouvelles roues arquées désormais conforme à l'époque. 


Enfin, le jour-j arriva. Le bicentenaire de la bataille de Waterloo. Nous voilà parti vers la victoire en compagnie du train d'artillerie! 

Après de nombreux kilomètres parcourus, le champ de bataille est à portée de tir. une fois les unités en position, la grande batterie ouvre le bal. 

L'infanterie avance, et nous avançons avec elle. Un objectif se distingue au loin: la Papelotte. La bataille est rude pour y parvenir mais nous voilà à tracter le canon pour renforcer les troupes réfugiées dans un cimetière. 


Après de longues minutes voire de longues heures, nous arrivons enfin sur l'objectif. Avec un autre canon, nous renforçons le 8ème d'infanterie qui subit de lourdes pertes au sein du cimetière. Grâce à cet agencement, nous gardons le cimetière malgré les nombreux assauts des forces ennemies. 

Mais le sort s'acharne sur nous, ce qui devait n'être qu'une bataille se transforme en une véritable boucherie fumante ! 

Malgré l'aide des tirailleurs, le feu ennemi trop soutenu est venu à bout du 7ème qui s'effondre aux pieds de l'ennemi. 


Le bicentenaire fut pour nous la cerise sur le gâteau. Un moment plein d'émotions et une véritable épreuve tant au point de vue technique (les manoeuvres mais aussi la bataille en tant que telle) que logistique. une grande leçon pour l'avenir du régiment ! 

Là ne s'arrête pas l'histoire du régiment. Non ! Ca serait bien trop triste d'en rester là. 

Nous voilà déjà reparti sur de nouvelles aventures. Nous attaquons désormais des forts...


Mais pas que ! Nous voyageons désormais dans toute l'Europe ! Au travers de fabuleux paysages. 

Alors si vous aussi vous partagez notre passion. Deux possibilités s'offrent à vous: suivez nous sur les réseaux sociaux mais également sur les lieux de nos reconstititions historiques au travers l'Europe pour nous entendre faire du bruit (si nous ne vous avons pas déjà rendu sourd) !


Ou bien, pour les plus motivés, rejoignez-nous !